Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Culture > En attendant l’empereur

En attendant l'empereur

en-attendant-l-empereurMonuments, archéologie et urbanisme dans la Rome de Napoléon 1809-1814
19 décembre 2019 – 25 octobre 2020
Musée Napoléonien


Déclarée “deuxième ville de l’Empire”, la Rome du début du XIXe siècle est une ville qui essaie de changer de visage sans renoncer à son passé millénaire, au centre d’une saison de grande effervescence créative, courte mais importante.
Cette découverte s’articule autour des 50 œuvres exposées au Musée Napoléonien, dont beaucoup sont peu connues ou inédites.

Entre l’occupation française en 1808 et la défaite de Waterloo en 1814, Rome a représenté le couronnement du grand rêve impérial de Napoléon. Son fils François, né du mariage avec Marie Louise d’Autriche, reçoit le titre retentissant de roi de Rome et le Palais du Quirinal est choisi comme deuxième palais impérial, rénové et transformé pour accueillir le couple impérial à l’occasion de la visite prévue à Rome en 1812.

Cependant, accablé par la campagne de Russie, Napoléon ne mettra jamais les pieds à Rome mais pendant plus de cinq ans, la ville sera investie par la “mission civilisatrice” française en Europe, aussi bien dans l’administration que dans l’urbanisme.
Les quatre volets de l’exposition vont de la “Rome de Napoléon”, puis s’immerge dans les “célébrations romaines de la naissance du roi de Rome”. Une section est dédiée aux fouilles archéologiques, puis aux projets monumentaux, avec statues, arcs de triomphe, ponts et même des cimetières extra-urbains, ainsi que la rénovation urbaine de grandes zones de la ville, qui a impliqué des architectes italiens tels que Camporese, Valadier et Stern, et des français comme Berthault et Gisors.

Informations

Lieu : Museo Napoleonico
Piazza di Ponte Umberto 1, Roma

Horaires et tarifs

Du mardi au dimanche de 10h00 à 18h00
Le 24 et le 31 décembre de 10h00 à 14h00
Dernier accès : 30 minutes avant la fermeture du musée

Fermé les lundis, le 25 décembre et le 1er janvier

Entrée gratuite

Site internet

Site officiel : www.museonapoleonico.it/mostra-evento/aspettando-l-imperatore

Plan

du au
ical Google outlook Culture
Museo Napoleonico Carte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>