Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Culture > Archives Culture > Geisha – l’art, la personne

Geisha - l'art, la personne

geisha-art-personne-expo-romeDu 26 juillet au 30 octobre 2018
Musée des Civilisations


Le monde féminin au Japon exposé au Musée des civilisations (Rome – Eur) jusqu’au 30 octobre.

L’exposition Geisha – l’art, la personne propose au public le parcours de l’exposition Objets de passion – Le monde féminin dans l’art japonais qui s’est tenue à Cagliari en 2013.
Cette exposition représente la féminité et l’esthétique japonaise à travers les objets rassemblés au Japon par le sculpteur de Palerme Vincenzo Ragusa (entre 1876 et 1882) et les photos, entre tradition et modernité, de Fabrizio et Federico Bonifazi qui ont consacré dix ans au projet.

Les objets sont accompagnés d’images de Suzuki Harunobu. Dans ses livres Illustrations des beautés des maisons vertes (Ehon seirō bijin awase) est décrit l’ukiyo – “le monde flottant”, la culture et la société de la période Edo (aujourd’hui Tokyo, 1603-1868), ses valeurs esthétiques et la vision particulière du monde basée sur la conscience et l’appréciation de l’impermanence. La condition de la femme était fortement soumise au pouvoir masculin, en particulier lors du shogunat Tokugawa (1600-1868). La seule exception concerne les geishas, ​​courtisanes cultivées et raffinées, douées pour l’art de la conversation et du divertissement. Les épouses étaient reléguées à la maison et les hommes d’affaires aimaient s’attarder et se détendre avec les courtisanes.


Informations

Lieu
Musée des Civilisations
Piazza Guglielmo Marconi, 14 – 00144 Roma EUR
+39 06 549521
Site: museocivilta.beniculturali.it

Horaires
Martedì-Domenica 8:00-19:00

Tarifs
Plein 10,00 €, réduit 5,00 €

Site web
http://www.antonellacecconi.it/geisha/?cn-reloaded=1

 

du au
Archives Culture
Musés du Capitole, Place du Capitole Carte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>