Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Art > Jan Fabre – The rhythm of the brain

Jan Fabre - The rhythm of the brain

jan-fabre-romeDu 11 octobre 2019 au 9 février 2020
Palazzo Merulana


Artiste du scandale et auteur contemporain parmi les plus controversés, Jan Fabre est un maître des contrastes forts et fascinant qui œuvre depuis plus de 40 ans. Ses créations au puissant impact visuel enchantent ou repoussent, mais ne laissent certainement pas indifférent.

Son art est fait de conflits, impulsions et fixations, pour le corps humain, pour les insectes, pour la religion, pour la mort ou pour la vie. Il a peint avec son sang, des larmes, du sperme et de l’urine. Il a sculpté un hommage à la Pietà de Michelange dans laquelle la Vierge a un crâne au lieu d’un visage.

Sa dernière apparition à Rome remonte à 2015, au Teatro Argentina dans le cadre du festival Romaeuropa, où il a dirigé un monstre théâtral, le Mont Olympe, pour glorifier le culte de la tragédie, avec 24 heures de spectacle ininterrompu et épuisant sur le culte de la tragédie, entre viande abattue, odeurs nauséabondes et actions répétées jusqu’à épuisement.

Cette année, toujours pour le festival Romaeuropa, l’artiste controversé revient dans la capitale pour présenter Jan Fabre – Le rythme du cerveau, l’exposition qui célèbre sa production artistique aux multiples facettes.

Parmi les sculptures inédites choisies spécialement pour l’exposition par Fabre et d’autres jamais exposées en Italie, on trouve aussi une série de dessins et un film de performance réalisés avec le neuroscientifique italien Giacomo Rizzolatti, découvreur des neurones miroirs, qui permettent d’apprendre par imitation.

En référence et hommage artistiques, avec les œuvres originales de Fabre, sont exposées quelques créations de De Chirico, Donghi, Capogrossi, Janni, Casorati et Cambellotti.

Informations

Lieu

Palazzo Merulana
Fondation Elena et Claudio Cerasi
Via Merulana, 121

Conditions de visite

Du mercredi au lundi : de 10h à 20h
Dernière admission : 19 h
Fermé le mardi

Tarifs

Tarif plein : 10 €
Tarif réduit : 8 € (moins de 27 ans, plus de 65 ans, enseignants en activité, …)
Gratuit (moins de 7 ans, un enseignant pour 10 étudiants, un guide pour 10 personnes, handicapé avec un guide)

Écoles, groupes : consultez le site officiel

Plus d’informations

Site officiel : Exposition Jan Fabre sur www.palazzomerulana.it

du au
ical Google outlook Art
Palazzo Merulana Carte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>