Commentaires récents

Partagez



Si vous aimez, merci pour un petit soutien virtuel ;)

Quelques adresses

Gino Sorbillo, dit le roi de la pizza napolitaine ouvre une pizzeria à Rome sur la place Piazza Augu [...]

Voici une petite sélection, non exhaustive, des cafés romains les plus réputés : Sant'Eustachio [...]

[mapsmarker layer="23"] [...] L’article Carte de quelques adresses est apparu en premier s [...]

Bon à savoir : le menu se décompose en quatre parties principales : l’antipasto, le primo, le second [...]

Une bonne pizzeria avec cuisine dans le cœur de Rome [...] L’article Pizzeria Emma est apparu en pre [...]

l'Enoteca al Parlamento Achilli est un bar à vin et restaurant de qualité, qui plait beaucoup a [...]

La morue est une spécialité romaine, et c'est la spécialité de ce petit restaurant nommé justem [...]

Le Pentagrappolo est un bar à vin sympa, proche du Colisée. On peut aussi diner en dégustant charcut [...]

Dans le quartier Salustiano, un très beau four à pizzas, qui fait de bonnes pizzas ! Mais aussi, de [...]

Sur la Via Appia, dans un cadre très tranquille, il est très agréable de déjeuner dans la petite cou [...]

A Trastevere, la trattoria Da Enzo al 29 (au numéro 29) est un restaurant traditionnel avec des plat [...]

l'Enoteca il Goccetto est un petit bar à vin sympathique, qui propose aussi fromages et charcut [...]


Le petit journal romain > Fêtes et manifestations > Art > Femmes. Corps et image entre symbole et révolution

Femmes. Corps et image entre symbole et révolution

giacomo-balla-expo-femmes-rome24 janvier – 10 novembre 2019
Galerie d’Art Moderne de Rome


Une réflexion sur la figure féminine au travers d’artistes qui ont représenté et célébré des femmes dans différents courants artistiques et culturels depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours.

Une centaine d’œuvres, peintures, sculptures, dessins et photographies, dont certaines n’ont jamais été exposées auparavant – issues des collections d’art contemporain de musées d’art contemporain de la capitale – témoignent de la manière dont La femme est un objet de prédilection de l’attention artistique, à admirer sous l’aspect d’un ange ou d’une tentatrice, d’un sujet mystérieux qui remet en question son identité jusqu’à la nouvelle image née de la contestation des années soixante.

L’exposition est accompagnée de documents tel que des installations vidéo, des documents photographiques et cinématographiques (provenant de la Cineteca di Bologna et des archives de l’Istituto Luce-Cinecittà).

Parmi les œuvres exposées, mentionnons dans la série de portraits au deuxième étage, le visage d’Elisa, l’épouse de Giacomo Balla. Dans une salle, est projeté un film de l’Istituto Luce, Bellissima (2004) de Giovanna Gagliardi qui, à travers des documents historiques de l’Archivio Luce, des extraits de films, des chansons populaires et des interviews raconte le parcours des femmes au XXe siècle.

La dernière section de l’exposition est consacrée aux dynamiques et aux relations entre le développement de l’art contemporain, l’émancipation des femmes et les luttes féministes.

Informations, horaires et tarifs

Galleria d’Arte Moderna
Via Francesco Crispi 24 – 00187 Roma

Du mardi au dimanche de 10h à 18h30 (la billetterie ferme à 18h)
Fermé les lundi
24 et 31 décembre : 10h à 14h
Fermé les 25 décembre, 1er janvier, 1er mai.

Tarif incluant l’accès au musée de la galerie
Tarif plein : 7,50 €
Tarif réduit : 6,50 €

Consultez le site officiel pour davantage d’informations sur l’exposition Donne. Corpo e immagine tra simbolo e rivoluzione

du au
Art Culture
Galleria d'Arte Moderna Carte

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>